Vous êtes ici : Accueil > Annuaire des acteurs > APCIS/ Accueil, Préventions, Cultures: intercommunautaire et Solidaire

APCIS/ Accueil, Préventions, Cultures: intercommunautaire et Solidaire

Education, jeunesse et petite enfance Prévention accès au droit Education, jeunesse et petite enfance Emploi – insertion Education, jeunesse et petite enfance Prévention accès au droit Education, jeunesse et petite enfance Culture et création Prévention accès au droit

Nous contacter

4 rue Guillaume Apollinaire

93240 Stains

01 48 22 47 95

apcis@wanadoo.fr

Nos informations

Type d'acteur : Association

Nombre de membres : 520

Effectif local ETP : 11

Objectifs et activités

Accueil, écoute, médiation, prévention des conduites à risques, appui à la scolarité et prévention du décrochage scolaire, insertion, culture et loisirs...

Mes projets en cours

Ecole de conduite

Education, jeunesse et petite enfance

Durée

Du 13.04.2016 au 30.06.2018

Description du projet

Sensibiliser les jeunes sur les conduites à risques en organisant des ateliers collectifs pour prévenir les conséquences...

Plus

Sensibiliser les jeunes sur les conduites à risques en organisant des ateliers collectifs pour prévenir les conséquences de certaines pratiques à risques (tabac , sexe, drogue…) sur la santé. Proposer également un soutien à la mise en œuvre des projets des jeunes.

Moins

Zone d'intervention

Quartier du Clos Saint-Lazare

Plus

Quartier du Clos Saint-Lazare

Moins

Adresse

4 rue Guillaume Apollinaire

93240 Stains

Accueil Ecoute Médiation Accompagnement

Prévention accès au droit Prévention accès au droit

Durée

Du 01.01.2017 au 31.12.2017

Description du projet

L’action « accueil, écoute et accompagnement » est une action globale qui vise des publics très fragiles, qui cumulent...

Plus

L’action « accueil, écoute et accompagnement » est une action globale qui vise des publics très fragiles, qui cumulent plusieurs problématiques et qui se décompose en nombreuses dimensions : • Aide administrative : Nous intervenons sur la demande des habitants dans la rédaction de leurs courriers administratifs, que cela soit pour dénouer une situation administrative complexe ou bien simplement parce que ce public est non francophone, analphabète ou illettré et qu’il est donc dans l’incapacité de la faire soi-même L’action consiste en : Appels et courriers de demande de : - Droits des étrangers : Naturalisation, renouvellement cartes et titres de séjour… - CMU - Interventions en direction d’assurances diverses - DALO et toutes questions relatives au logement - Réception d’appels suite à des interventions diverses - Envoi et réception de fax (montage dossiers divers : extraits de naissance, de décès, etc.) - Rappel des personnes suivies par l’association suite aux réponses e-administration (suivi des dossiers personnels en ligne : retraite, sécurité sociale, CAF, naturalisation…). Aide à la constitution de dossiers - MDPH - RSA - Assurances : accidents, dégâts des eaux, etc. - Droits à la retraite et complémentaires retraite - Prud’hommes - Expertises d’assurance - FSL : Fonds Social du Logement - DALO - Déclarations de revenus (constitution de dossiers d’impôts et déclarations en ligne) - Déclarations de revenus en ligne pour la CAF (Agrément CAF « médiation sociale de proximité, cf. partie relative aux agréments). Interventions diverses - Problèmes d’emploi, de logement, de prises en charge administratives ou de santé - Contestation d’amendes, d’usurpation d’identité, etc. - Problèmes de contrats de téléphonie, de surendettement, de résiliations d’assurance, de recherche d’assurance suite radiation, etc. Accès au droit/ action sociale - Recherche ITEP, ULYSS pour les familles rencontrant des difficultés éducatives avec des enfants inadaptés - Recherche de structures d’accueil pour des enfants handicapés - Démarches de remboursement feuilles sécurité sociale, etc. Accompagnements - Justice : tribunaux, associations habilitées justice pour AEMO, PJJ, Sauvegarde, ASE - Santé/ RDV médicaux : enfants, mammographies, accompagnement physique lors de prises en charge cancer, dépistage sida, etc. - Accompagnement RDV Impôts, RDV dettes hôpitaux - Accompagnements CIO/ scolarisation d’enfants relevant de handicap divers - Accompagnements des familles suite exclusions scolaires (recherche de nouvel établissement) - ASE hors champ justice - Accompagnement RDV psychologues quand parents ne peuvent plus se rendre aux RDV sur les situations les plus délicates - Des familles aux conseils de discipline (collèges) Réunions Pluri-Professionnelles (RPP) : - Participation aux réunions pluridisciplinaires montées par les AS (scolaires ou départementales) sur des situations diverses et variées. Divers : - Réception d’appels, traductions (utilisation de toutes les ressources locales possibles), lecture de courriers, témoignages en justice ou de moralité, orientation vers des structures spécialisées, etc. - Compte tenu du développement du numérique et du volume d’activité que cela engendre, une passerelle est proposée aux adultes suivis dans cette action vers l’atelier d’« accompagnement social à visée d’insertion professionnelle » afin de les rendre autonomes. • orientation vers le droit commun : • Médiation Médiation : - Violences faites aux femmes, violences intrafamiliales - Conflits avec institutions (dont Education Nationale) - Résolution de conflits suite violences scolaires ou conflits entre jeunes (ex : réparation rackets ou escroqueries réglées par des adultes) - Réparations suite à dégradations identifiées sur l’espace public ou au sein des établissements scolaires (interventions pacifiées auprès des familles) - Interventions liées à des situations de harcèlement scolaire ou d’intimidations physiques • Accueil global, Ecoute généraliste sans distinction, facteurs de lien social Par ailleurs, le fait que l’association soit ouverte toute la semaine de 9h30 à 18h, que le tout venant, sans distinction, sans condition puisse, lorsqu’il le choisi et le désir, trouver une attention, une écoute bienveillante participe à réduire les tensions sur le quartier. Par ailleurs, cette écoute permet à chacun de retrouver de la dignité et cela combat le sentiment d’exclusion. Cela participe à la création ou à l’entretien de liens sociaux et de solidarité. Cela rompt aussi l’isolement social notamment des habitants nouvellement arrivés sur le quartier. • Accès à la citoyenneté Notre effort vise à encourager l’engagement des habitants, par exemple, à s’investir dans la démocratie participative locale, à s’engager dans le tissu associatif. Nous invitons les usagers de L’APCIS à faire partie de notre conseil d’administration, à fréquenter d’autres associations, voire à en créer de nouvelles. Les valeurs républicaines sont véhiculées. • Lutte contre les discriminations : Nous participons à l’accès aux droits en mobilisant le réseau dans lequel nous sommes inscrits et en actualisant nos propres connaissances.

Moins

Zone d'intervention

Stains, Centre-ville élargi

Plus

Stains, Centre-ville élargi

Moins

Adresse

4 rue Guillaume Apollinaire

93240 STAINS

ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE

Education, jeunesse et petite enfance

Durée

Du 01.01.2017 au 31.12.2017

Description du projet

A leur arrivée les enfants sont accueillis par les animateurs qui les inscrivent sur le cahier d’appel. La présence...

Plus

A leur arrivée les enfants sont accueillis par les animateurs qui les inscrivent sur le cahier d’appel. La présence n’est pas obligatoire mais les parents ont à tout moment la possibilité de vérifier l’assiduité des enfants. En revanche, au bout de 3 absences, nous prenons contact avec la famille pour le leur signaler. Il est possible de renforcer un travail scolaire par un atelier spécifique (culturel, artistique, jeux de société). Un intérêt tout particulier est donné à la lecture car comme dans beaucoup de REP, le français est la matière la moins maîtrisée. Par ailleurs, nous rencontrons les différents acteurs de l’Education Nationale (directeur, principal, professeurs, professeurs des écoles CPE, Assistante sociale, infirmière scolaire, médecin scolaire, psychologue scolaire...) afin de nous coordonner dans notre pédagogie et le suivi des élèves. Un véritable partenariat s’est installé entre les écoles et nous. Une fois par trimestre (souvent après la remise des bulletins, des livrets) nous organisons une rencontre avec les parents dans le but de repérer les lacunes que nous pourrions combler. Une responsable du soutien scolaire est à la disposition des parents pour rendre compte des résultats. Pour nous, il ne s’agit pas simplement d’offrir un lieu pédagogique et adapté aux enfants pour étudier, travailler et s’entraider mais également de les motiver face à l’école et à son apprentissage plus encore de leurs apporter un havre de paix, de sécurité et de sérénité. Les ateliers se dérouleront hors périodes de vacances scolaires Primaires : • Lundi de 16 h 00 à 18 h 00 • Mercredi de 9h30 à 12h30 • Jeudi de 16 h 00 à 18 h 00 Collégiens/lycéens : • Mardi de 16 h 00 à 19 h • Mercredi de14h à 18 h • Vendredi de 16 h à 18 h

Moins

Zone d'intervention

centre-ville elargi

Plus

centre-ville elargi

Moins

Adresse

4 rue Guillaume Apollinaire

93240 STAINS

« ACCOMPAGNEMENT SOCIAL A VISEE D’INSERTION PROFESSIONNELLE »

Emploi – insertion

Durée

Du 01.01.2017 au 31.12.2017

Description du projet

Nous avons constaté que les publics que nous recevions étaient les moins autonomes. En effet, ceux qui le sont, n’ont...

Plus

Nous avons constaté que les publics que nous recevions étaient les moins autonomes. En effet, ceux qui le sont, n’ont pas besoin de nous. Ils sont en capacité d’effectuer par eux-mêmes, les démarches et savent où trouver les bons interlocuteurs. Ils savent aussi activer les réseaux. Tandis que ceux qui bénéficient de notre projet sont dans des situations diamétralement opposées à celles décrites plus haut. Déroulement : Nos partenaires pourront compter sur nous pour relayer l’information auprès des habitants du quartier, nous adresser des usagers pour travailler sur l’amélioration de leur employabilité, dans le cadre de l’atelier « Recherche d’emploi » (adulte et jeunes) mais aussi nous accompagnerons les demandeurs d’emploi vers les structures partenaires pour lever le frein de la logique de quartier. L’atelier « Recherche d’Emploi » : Pour le 1er accueil, ainsi que le suivi en individuelle, nous mobiliserons deux animateurs. Au préalable les adhérents seront reçus pour un entretien individuel par les animateurs chargés de cet atelier afin d’évaluer la demande et l’attente vis-à-vis de cette activité. Par la suite ceux-ci adopteront une pédagogie aux cas par cas. Cette pédagogie émane d’un programme pédagogique mis en place par l’animateur fonctionnant par séquences avec des objectifs à court terme à atteindre par le participant. Les séquences en groupe, se feront avec l’animateur référent. Selon la rapidité de l’acquisition des apprentissages, le participant peut venir durant toute l’année ou bien seulement n’avoir besoin que de quelques mois pour devenir totalement autonome. Pour les adultes : L’encadrant accueillera les demandeurs d’emplois orienté par Pôle Emploi (participation gratuite à nos ateliers). Il guidera, conseillera, suivra pas à pas la progression des apprentissages en matière de technique de réalisation de CV et de lettre de motivation. Proposera des solutions adaptées (en concertation avec le conseiller de Pôle emploi, en vue des formations dispensées par ce dernier. Il aidera à la prospection d’emplois recherchés et relayera vers les structures compétentes de la Maison De L’emploi avec un accompagnement physique si nécessaire. Le matériel de communication (téléphone fax, Internet) sera mis à disposition Une aide sous forme de coaching en vue des entretiens pourra se faire dans les bureaux individuels. Par ailleurs, pour le public en grande difficulté (résident de foyer, patient de l’hôpital de jour, allocataires du RSA…) cet atelier est un lieu de socialisation, les coupant ainsi de l’isolement et augmentant ainsi un retour serein à l’emploi. Des séances auront lieu pour familiariser les adhérents aux matériels et à son utilisation technique. Il s’agira d’intégrer des bases indispensables pour naviguer. Par la suite, les adhérents pourront être sollicités pour devenir le « tuteur » d’un autre adhèrent qui n’en sera pas au même niveau des acquis qu’eux-mêmes et ainsi transmettre et s’auto évaluer sur leurs propres acquis. L’intérêt sera que les adhérents échangent sur les difficultés qu’ils rencontrent et tentent en s’entraidant de débloquer la situation. En outre, une attention particulière portée aux femmes (n’ayant jamais travaillées) facilitera leur insertion dans l’emploi par une remise à niveau des savoirs de base en technique de recherche d’emploi. Pour les jeunes adultes (16-25 ans) Par ailleurs, les jeunes de plus de 16 ans, sans qualifications, rencontrent de graves difficultés dans leur situation d’employabilité : recherche de Centre de Formation d’Apprentis (CFA), d’employeurs dans le cadre du CFA, de stages et d’appui de projet. Afin de répondre à ces demandes d’aides, nous mettrons en place un accompagnement « parrainage »pour épauler ces jeunes qui sont en difficultés pour le faire d’eux-mêmes. Nous utiliserons des procédés « originaux » pour toucher ces jeunes (texto ; aller au domicile, de multiples appels téléphoniques la veille et juste avant le jour des entretiens, simulations d’entretiens accompagnement physique aux RDV etc. …) Le parcours scolaire souvent aléatoire voire en échec de certains jeunes les conduit à un manque de confiance et à une méconnaissance des règles de prospection pour trouver un employeur pour un apprentissage ou un stage (transposé plus tard à la recherche d’un emploi). Car la méconnaissance de ces codes qu’ils soient sociaux ou liés au monde du travail (parlés ou vestimentaires) devient le premier des obstacles pour l’employabilité. L’encadrant guide le jeune adulte dans ses recherches et lui apprend à devenir autonome en matière de connaissance informatique, entre autres, afin de ne plus être dépendant. Par ailleurs, l’accent est mis sur la navigation sur Internet afin d’ouvrir au maximum le champ d’investigation en matière d’insertion en l’incluant dans une communauté qui maîtrise et utilise ce nouveau mode de communication. Par ailleurs, APCIS proposera aussi d’ouvrir son carnet d’adresse pour faire bénéficier les jeunes de son réseau. Plus encore l’association est agréée comme site qualifiant pour les métiers du social et de l’animation. A ce titre elle proposera à des stagiaires (prioritairement à ceux habitants Stains) de pouvoir faire leurs stages au sein de notre association. En effet, ils ne disposent pas de réseaux familiaux et mettent en péril la possibilité de passer leurs examens du fait de ne pas avoir pu réaliser les jours de stages pratiques. APCIS est partenaire de la Sauvegarde dans le cadre des chantiers éducatifs sur le quartier du Clos saint Lazare. Celle-ci est le porteur de l’action et APCIS mobilisera les jeunes du quartier pour qu’ils les intègrent. Ce sont des emplois d’insertion. Une demi-journée en réunion d’équipe sert à faire le point et à réajuster notre intervention si la nécessité s’en fait sentir.

Moins

Zone d'intervention

centre-ville elargi

Plus

centre-ville elargi

Moins

Adresse

4 rue Guillaume Apollinaire

93240 STAINS

: Développement des compétences psychosociales ou « Mission Papillagou »

Education, jeunesse et petite enfance

Durée

Du 01.01.2017 au 31.12.2017

Description du projet

Comme dans nombre d’autres quartiers populaires, les collégiens cumulent des facteurs de vulnérabilité : Sociaux (peu...

Plus

Comme dans nombre d’autres quartiers populaires, les collégiens cumulent des facteurs de vulnérabilité : Sociaux (peu ou pas de mixité sociale, rareté des adultes sur le quartier pouvant servir de modèles identificatoire, faible supervision parentale imputable au travail en horaire décalé ou à la dépressivité liée à la précarité…), Culturel (faible capital culturel des parents, dichotomie entre le cadre scolaire et la culture populaire et d’origine), Éducatif (culture de la débrouille qui valorise les trafics), Psychologique (altération de l’estime de soi sous l’effet des difficultés, des échecs répétés, des discriminations...). Un environnement à risques (économie parallèle, trafics, drogues…) La précarité induit un « désinvestissement » vis-à-vis de la santé. A ceci s’ajoute des situations difficiles qui induisent une souffrance psychique et un sentiment de dévalorisation. Elle induit aussi des « conduites à risques », et des comportements qui permettent à nombre de jeunes de se « valoriser » aux yeux de leurs pairs. Les enfants et adolescents sont de plus, en contact avec des jeunes plus désocialisés qu’eux, qui « tiennent la rue » et diffusent leurs « modèles d’inconduites » (consommation de toxiques, trafic, incivilités, culture de la rue). Les tensions de genre sont aussi très perceptibles sur les quartiers. Du fait de l'exposition importante et quotidienne des enfants à des phénomènes violents (trafic, produits illicites, sexualité à risques...), il nous a semblé indispensable de réfléchir à des actions "salutogènes" qui développeraient les compétences psychosociales et ce d'une manière systémique auprès d'une tranche d’âge. L’expérience capitalisée, par un personnel éducatif formé et sensibilisé aux problématiques liées à la souffrance psychosociale, durant les 27 ans que nous conduisons ces projets, nous a confortés dans l’idée que la prévention est indispensable auprès des plus jeunes pour trouver des réponses « salutogènes» qui développeraient les compétences psychosociales plutôt que curatives. Pour y parvenir, l’APCIS a établi un fort partenariat conventionné (avec les établissements scolaires, les PRE de la ville de Stains et d’Épinay-sur-Seine ; la prévention spécialisée, IFSI, MMPCR etc). Le développement des compétences psychosociales permet de soutenir les jeunes dans leur capacité à se défendre, à préserver leur santé, à grandir sans bruler les étapes, à réfléchir en calculant les risques, à mesurer les conséquences de leurs actes, à rechercher l’harmonie plutôt que la violence dans les interrelations. Le projet Papillagou est un projet de promotion de la santé mentale et de développement des compétences psychosociales. Le projet est inspiré par l’outil de prévention « Papillagou et les enfants de Croc’Lune. » Il s’agit d’un outil de promotion de la santé conçu par les Centres départementaux de prévention de l’alcoolisme (CDPA) de Mâcon et de Dijon et par l’Institut Suisse de Prévention des Addictions (ISPA), validé, notamment, par la MILDECA. Cet outil allie le caractère ludique du jeu de piste et du conte, et la dimension « groupe de parole » en proposant aux enfants des « épreuves » ; ce qui les amènent à réfléchir et à débattre sur la meilleure manière de gérer certaines situations. Stratégiquement, il a été décidé de conduire ce projet avec les 6ème et 5ème sur au moins 4 ans de manière à couvrir au moins une fois tous les élèves des collèges Le projet comprend 3 étapes : 1. Formation des intervenants 2. Réalisation du jeu de piste avec des groupes classes. Le jeu-atelier débat se déroule sur trois demi-journées pour chaque classe en la présence du professeur. 3. Réunion d’évaluation avec l’équipe pédagogique afin d’identifier les enfants les plus en difficulté et d’élaborer des stratégies de soutien individualisés, notamment sous la forme d’un accueil éducatif sur l’APCIS. L’outil mission Papillagou prend la forme d’un jeu de piste. Tout commence par la narration d’un conte qui invite les enfants à faire un voyage imaginaire dans le système planétaire. C’est dans ce contexte, que les élèves entrent en jeu. Ils effectuent par petits groupes un jeu de piste. Ils doivent circuler entre les différentes planètes en trouvant des définitions de qualités pour pouvoir ensuite réaliser des actions afin de faire valider leurs étapes. Tout cela en respectant des consignes. Ce jeu va crescendo sur les trois séances. A la fin du jeu de piste, un temps d’échange est nécessaire pour débattre sur ce qu’ils ont vécu, leurs impressions… Cette phase du projet permet, non seulement, à chaque groupe de s’exprimer mais aussi, aux animateurs de transmettre aux enfants des messages de prévention sur les addictions, la vie en groupe, la gestion des émotions, le fait de grandir sans brûler les étapes, les relations filles/garçons… Voici les compétences que les élèves mettent en œuvre en participant à ce projet : • Résister à la pression du groupe • Clarifier son identité (mieux se connaitre, découvrir ses besoins…) • Développer la solidarité et la communication • Respecter les différences • Exprimer ses sentiments et vivre ses émotions • Développer la confiance en soi, l’estime de soi • Surmonter les frustrations et les conflits • Prendre conscience de la conséquence de ses actes Cette action vise à développer chez le jeune des compétences qui pourrait l’aider à se sentir capable d’affronter des situations difficiles telles que la pression des pairs ou le sentiment de frustration et, ainsi lui permettre de renforcer l’estime qu’il a de lui-même pour éviter l’entrée dans les trafics et les conduites à risques. Déroulement de l’action L’action se déroule sur trois demi-journées par classe (3x3h). Chaque demi-journée comporte trois phases : • Accueil des élèves (lors de la première demi-journée, l’accueil est plus long puisque les élèves découvrent l’histoire et les règles du jeu). • Jeu de piste. A chaque séance, les élèves divisés en 4 groupes réalisent deux étapes du jeu dans un espace assez vaste (grande salle de l’APCIS polyvalente ou salle de réunion du collège). • Pause • Débat durant lequel nous abordons plusieurs thèmes tels que la rumeur, les manipulations, la loyauté au sein du groupe, la distinction entre envies et besoins, la gestion des émotions, l’autonomie, la solidarité, l’estime de soi… Partenaires opérationnels du projet : - Les trois collèges de Stains : BARBARA (REP+) ; P. Neruda (REP) et Joliot Curie (REP+) - Les 2 collèges d’Epinay-sur-Seine : Evariste Gallois (REP) et Roger Martin du Gard (REP+) - IFSI Chaptal : 30-32 élèves infirmiers en stage. Nous avons monté un partenariat avec l’IFSI - Fondation Léonie Chaptal de Sarcelles, école d’infirmière. En effet, il a été réfléchi l’intégration de ce projet dans un des modules de cours avec mis en pratique par les infirmières durant la période de stage. Ainsi, l’APCIS accueille les 30-32 étudiants infirmiers durant 8 semaines pour une session de formation à l’outil « mission Papillagou » ainsi qu’une mise en pratique. - La Mission Métropolitaine de prévention des conduites à risques et la Mission de prévention des violences scolaires du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis qui forment les stagiaires à l’outil Papillagou. • Partenaires institutionnels : Education nationale (CESC, Professeurs, assistantes sociales et infirmière), CD 93, CLSPD d’Epinay-sur-Seine. • Partenaires relais : Psychologue scolaire ; Médecin scolaire ; Enseignants, Assistante sociale du collège.

Moins

Zone d'intervention

Stains Epinay-sur-seine

Plus

Stains Epinay-sur-seine

Moins

Adresse

4 rue Guillaume Apollinaire

93240 STAINS

Médiation sociale de proximité-CAF

Prévention accès au droit

Durée

Du 01.01.2017 au 31.12.2017

Description du projet

Aujourd’hui, la politique d’accès aux droits sociaux de la CAF vise à trouver un équilibre entre le traitement à...

Plus

Aujourd’hui, la politique d’accès aux droits sociaux de la CAF vise à trouver un équilibre entre le traitement à distance via l’utilisation des technologies de l’information et l’accueil de proximité. Cette articulation participe à l’amélioration de la qualité de service à l’usager et de la bonne gestion des moyens disponibles. Elle doit faciliter l’accès de tous les habitants aux services publics, réduire les inconvénients d’un éloignement des centres administratifs, aider à surmonter la complexité des démarches administratives grâce à la dématérialisation des procédures. Dès 2012, La Caisse d’allocations familiales de la Seine-Saint-Denis se dotait de médiateurs sociaux de proximité en charge d’accueillir, d’aider, de conseiller et d’accompagner les allocataires dans leur accès aux droits notamment au travers l’utilisation du Caf.fr. Pour mieux accompagner les allocataires, la caf a souhaité combiner son propre ancrage territorial avec un réseau partenarial en proposant à des structures de proximité de co-construire une démarche d’accès aux droits et aux services de la Caf pour leurs usagers : la médiation sociale partagée. Pour ce faire, le conseil d’administration a décidé de mobiliser des financements pour accompagner la mise en œuvre d’actions permettant de : - Faciliter l’autonomie administrative des usagers, notamment par un usage efficace des différents canaux de contact avec la Caf, - Rendre les usagers acteurs de la gestion de leurs droits et de leurs démarches, - Contribuer à l’expression de leurs besoins et attentes dans un objectif d’amélioration continue de la qualité de service et de lutte contre le non recours et la fracture numérique L’APCIS a été retenu comme partenaire de la CAF.

Moins

Zone d'intervention

centre-ville élargi

Plus

centre-ville élargi

Moins

Adresse

4 rue Guillaume Apollinaire

93240 STAINS

DISPOSITIF D’APPUI POUR L’ACCOMPAGNEMENT DES ELEVES D’EPINAY SUR SEINE DE 3EME DANS LA TRANSITION VERS LE LYCEE OU LE CFA

Education, jeunesse et petite enfance

Durée

Du 01.01.2017 au 31.12.2017

Description du projet

L’APCIS a obtenu l’agrément académique « associations éducatives complémentaires de l’enseignement public » par le...

Plus

L’APCIS a obtenu l’agrément académique « associations éducatives complémentaires de l’enseignement public » par le rectorat de Créteil L’orientation vers le dispositif est effectuée par le collège, n'importe quel jour de la semaine. Pour l’APCIS, la L’APCIS a acquise une expérience dans l’accompagnement à travers divers projets d’insertion et d’accrochage scolaire (accompagnement à la scolarité, ACTE…) qu’elle conduit depuis plus de 26 ans. Sa collaboration avec l’Education Nationale et les partenaires éducatifs s’inscrit d’une manière transversale dans ses pratiques et ses projets. Ce projet repose sur un partenariat étroit en constant aller-retour entre les trois entités, que sont l’Education Nationale (collège-lycée : direction, enseignants, CPE, COP)et/ou les CFA, les parents et l’APCIS, pour assurer la continuité scolaire du jeune dans cette période charnière qu’est la troisième et le passage en seconde ou en apprentissage. L’éducateur se charge des points suivants d’une manière quotidienne de 9h30 à 12h30 et de 14 h à 16 h, du lundi au vendredi, toute l’année civile. Ainsi, le projet se décline en plusieurs phases qui sont plus ou moins intenses selon les périodes : La phase de prescription et d’identification des référents (au démarrage): Des phases de rencontres individuelles (tout au long du projet avec intensification aux moments clefs du calendrier des orientations et potentiellement sur le temps scolaire en articulation avec la décision du chef d’établissement): Des phases d’accompagnement physique individualisé (tout au long du projet avec intensification aux moments clefs du calendrier des orientations et potentiellement sur le temps scolaire en articulation avec la décision du chef d’établissement): Des phases de préparation individuelle (tout au long du projet et potentiellement sur le temps scolaire en articulation avec la décision du chef d’établissement) : La phase de mise en place du comité de pilotage (ponctuellement) :

Moins

Zone d'intervention

STAINS ÉPINAY-SUR-SEINE BAGNOLET

Plus

STAINS ÉPINAY-SUR-SEINE BAGNOLET

Moins

Adresse

4 rue Guillaume Apollinaire

93240 STAINS

Nos vacances, temps des découvertes !

Culture et création

Durée

Du 01.01.2017 au 31.12.2017

Description du projet

L’association s’inscrit pleinement dans le dispositif VVV par des actions éducatives et de loisirs en lien avec celles...

Plus

L’association s’inscrit pleinement dans le dispositif VVV par des actions éducatives et de loisirs en lien avec celles de préventions. Par soucis des phénomènes d’exclusion, de violence, nous œuvrons en direction d’un public qui ne fréquente pas les structures d’animation de la commune et ce durant les vacances scolaires. Une attention toute particulière est portée aux jeunes filles dans un souci de favoriser le vivre ensemble fille-garçons afin de susciter un respect mutuel. Ce projet a pour but de : Permettre à ces enfants et adolescents de familles démunies d’avoir accès à la culture. Travailler sur la mixité filles garçons. Contrer le sentiment d’indignité culturelle Ouvrir le champ culturel Sociabiliser Permettre de créer des liens avec eux pour pouvoir travailler dans d’autres domaines sur une base stable et de confiance Donner un espace de paix et couper les jeunes de la violence, de la tentation de sombrer dans les divers trafics. En proposant aux enfants et aux jeunes des activités adaptées à leur âge, à leur rythme de vie, en favorisant leur participation active à la vie collective, à l’élaboration de projets, en permettant à chacun de constituer, d’entretenir ses acquis culturels, l’APCIS, agit pour favoriser une convergence de diverses actions éducatives, sociales et culturelles qui doivent promouvoir la place de l’enfant dans la société. Créer du lien entre différentes zones sur un même territoire (entre enfants et jeunes ; entre familles ; entre partenaires) Créer des moments conviviaux qui participent à apaiser le climat du quartier. Ce besoin s’est exprimé initialement par les parents du quartier qui étaient inquiets de savoir leurs enfants livrés à eux-mêmes durant les vacances, du fait, qu’eux-mêmes, travaillaient. D’autre part, les familles n’ayant pas les moyens de partir en vacances, ou qui économiquement ne disposent pas d’un budget pour des activités de loisirs ou de culture, nous ont fait état de leur tristesse à ne pouvoir offrir à leurs enfants que de rester sur le quartier, avec cette double culpabilité qu’ils savent que cela les exposent au danger du trafic. Les enfants et les jeunes disaient être plutôt bien sur « leur » quartier, qu’ils s’y sentaient bien. Mais, à la fin, ils finissaient par admettre leur peur de le quitter car ils ne connaissent pas leur environnement immédiat et le sentiment grégaire les conduit à penser qu’il vaut mieux rester sur un territoire qui les reconnait qu’aller courir le risque de la stigmatisation ou de la discrimination en en sortant. Nous avons mis en place ce projet en concertation avec les enfants et les jeunes qui le valident par le biais du « bureau des enfants ». Description du projet : Il s’agit pour nous d’être un élément qui facilite, qui pousse ces jeunes à ne pas reproduire des réflexes de renfermement mais au contraire de les pousser à l’éveil, à la curiosité de ce qui les entoure, à se remplir de richesses culturelles pour devenir des adultes autonomes, civiques et responsables. Pour contrer ce sentiment d’auto exclusion, nous mettrons en place des actions qui tiennent compte de la mixité filles garçons et qui tendent vers une parité égale des publics. Une attention particulière est portée sur la qualité de l’encadrement et des activités comme par exemple une large ouverture vers d’autres horizons pour leur faire découvrir diverses facettes de la culture, d’éducation à l’environnement et de civisme. Nous veillons à ce que les jeunes soient véritablement acteurs de leurs propres vacances. Aussi c’est dans la concertation lors du « Bureau des enfants et des jeunes » que ces derniers prennent des initiatives et proposent un planning d’activités qui répond à leurs préoccupations. Toutefois, nous leur soumettrons une proposition d’activités qui tient compte des contraintes financières et d’éloignements géographiques. Les activités sont souvent gratuites sinon une participation modique est demandée. Par ailleurs pour contenter la majorité et pour être dans les normes d’encadrement, nous proposerons plusieurs activités par jour et en soirées et ce majoritairement vers Paris à plusieurs groupes. L’APCIS est détenteur d’un numéro d’organisateur d’ACM par la DDCS : 093 ORG 01 91. Les deux locaux (ceux de Sand et ceux d’Apollinaire) ont été validés par la commission technique de sécurité et ont été déclarés auprès de jeunesse et sport. L’équipe d’encadrement est conforme à la législation en vigueur.

Moins

Zone d'intervention

Clos saint lazare à Stains (quartier politique de la ville Centre-ville élargi)

Plus

Clos saint lazare à Stains (quartier politique de la ville Centre-ville élargi)

Moins

Adresse

4 rue Guillaume Apollinaire

93240 STAINS

REAAP APCIS

Prévention accès au droit

Durée

Du 01.01.2017 au 31.12.2017

Description du projet

Objectifs : • Accueillir, informer, orienter, écouter, accompagner et soutenir la famille dans son rôle éducatif •...

Plus

Objectifs : • Accueillir, informer, orienter, écouter, accompagner et soutenir la famille dans son rôle éducatif • Prévention et appui aux familles fragiles • Mobilisation et Soutien aux parents d'adolescents et de préadolescents • Amélioration des relations entre les familles et l'Ecole Nous avons constaté que les familles rencontrent de plus en plus de difficultés auprès de leur enfant/ adolescent pour qui l’appétence de la rue représente un danger et de l’inquiétude vue le contexte du quartier du Clos saint Lazare. Lorsqu’il y a des enfants en difficultés, il y a forcément des parents dans la difficulté et vis et versa Lors des rencontres formelles ou informelles les familles demandent de l’aide dans leur rôle de parents, leur relation avec l’école, leur relation avec leur adolescent Majoritairement les interventions sont menées dans nos locaux et en partenariat notamment avec les établissements scolaires (et plus particulièrement encore avec le collège de secteur Barbara) Les parents sont orientés vers nous par les partenaires scolaires et ceux de la prévention spécialisée mais aussi les parents de notre action pilier « accrochage scolaires (accompagnement à la scolarité et lutte conte le décrochage scolaire, par l’accueil des élèves exclus temporairement des 3 collèges de la ville de Stains) 1- Soutien quotidien à la parentalité Accueil formel ou informel 5 jours par semaine de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h. Soutien individuel à la parentalité en impliquant les parents dans le suivi de la scolarité de leurs enfants et en tant que supporters de ceux-ci. • Atelier collectif de sensibilisation des parents aux enjeux éducatifs et scolaires et des attentes de l’école vis-à-vis d’eux et de leurs enfants • Médiation famille-école, intrafamiliale. • Espace convivial de rencontre entre les parents et les professeurs du collège pour discuter sereinement sur un terrain neutre du suivi de la scolarité des jeunes. • Atelier collectif d’information sur leurs droits de parents d’élèves et incitation à l’implication en tant que délégués 2- Ateliers paroles et activités Un vendredi par mois de 9h30 à 11h30 (Hors vacances scolaires), un groupe mouvant de 50 personnes majoritairement des femmes, se rencontre autour d’un petit déjeuner afin d’échanger d’une façon conviviale essentiellement sur la parentalité, la scolarité, l’adolescence, l’interculturalité…Cet atelier permet aux parents de se sentir moins seuls face à leurs difficultés. Les témoignages et les expériences de chacun ainsi que les différentes interventions des professionnels amènent les parents à valoriser leurs compétences à être les premiers éducateurs de leurs enfants. De plus, ils ont pu prendre conscience que malgré toutes leurs difficultés socio-économiques, leur savoir-faire et leurs capacités à s’entraider sont des atouts incontestables dans la gestion de leurs problèmes Par ailleurs, au regard du nombre important de familles monoparentales (souvent ce sont des femmes qui ont à charge le foyer), cet atelier permet aussi de créer des solidarités qui soulagent et rendent le quotidien de ces mères moins pénibles Des intervenants ponctuent ces séances selon la thématique souhaitée par les parents (accès au droit, solidarité, santé, éducation, transmission…) • Conforter et valoriser les compétences des parents à être les premiers éducateurs de leurs enfants en s’appuyant sur leur savoir-faire et leurs capacités à s’entraider lors de moments formels ou informels • Soutien pour l’accès aux droits des parents avec un intervenant juriste. • Accompagnement physique des familles les plus fragiles (maitrisant peu le français, les plus éloignés des institutions…) • Implication des parents dans les activités de leurs enfants (activités manuels, sorties, repas…). Action en lien avec l’école Primaires: Victor Hugo, Emile Zola, Romain Rolland, Guillaume Apollinaire, Joliot Curie, Collèges : Barbara, Joliot Curie, Pablo Neruda, 3- Projet Raconte-moi ton nom : culture des parents/identité des enfants L’action Raconte- moi ton nom : culture des parents/identité des enfants, a lieu une fois tous les 15 jours au sein des locaux de l’APCIS. Par l’activité manuelle de fabrication de carnet de voyage, les parents peuvent, avec l’aide des animateurs de l’association, transmettre, à leurs enfants de manière ludique, une partie de leur trajectoire de vie. En effet, ils décrivent, racontent, dessinent la manière dont ils sont arrivés en France et/ou à Stains, la représentation qu’ils avaient et qu’ils ont de ce pays d’accueil…De plus les enfants peuvent à leur tour, jouer aux « détectives » en interrogeant les parents mais également, les grands-parents, les oncles et tantes sur l’origine de leur nom. Chaque parent peut, lors d’un repas, offrir ce carnet à son enfant et échanger autour du contenu. Le fait de mieux comprendre l’histoire familiale, de libérer la parole, de valoriser les trajectoires de vies des parents permet à l’enfant de mieux grandir. 4- Ateliers « jeux vidéo » Les jeux vidéo sont souvent source de conflit entre les parents et les adolescents. Par méconnaissance, les parents ne comprennent pas l’engouement que leur enfant peut avoir pour les jeux vidéo. Ainsi, nous organisons deux fois dans l’année des concours de jeux vidéo entre familles. Un jeune peut ainsi jouer avec son père et/ou sa mère contre un autre couple enfant/parent. Cela permet aux parents de mieux comprendre le principe d’un jeu vidéo en ligne par exemple et aux adolescents de voir leurs parents intéressés. En amont, parents et enfants peuvent échanger sur les méfaits et l’addictologie des jeux vidéo et la manière dont ils peuvent réguler cette activité qui peut prendre une grande partie de la vie d’un adolescent. 5- Atelier« apprendre/oser dire NON à son enfant » Une fois par trimestre un groupe de parole constitué d’une dizaine de parents se retrouve pour construire une réflexion sur l’autorité, le rôle des parents avec l’aide d’intervenants extérieurs tels qu’un éducateur spécialisé et un psychologue. Ces échanges sont des moments où les parents peuvent s’exprimer librement, sans la crainte d’être jugés, sur leurs difficultés à rester sur certains positionnements et aussi à expliquer l’utilité de la frustration chez l’enfant dans la construction du développement de celui-ci. 6- Atelier « soins du corps ». Pendant les vacances scolaires, des mamans animent un atelier soin du corps auprès d’un groupe d’une dizaine de filles afin de leur transmettre leurs compétences ainsi que des recettes de soin de leur pays d’origine. Cet atelier a permet de créer du lien intergénérationnel et de valoriser des savoir- faire des parents auprès des enfants.

Moins

Zone d'intervention

Stains Bagnolet

Plus

Stains Bagnolet

Moins

Adresse

4 rue Guillaume Apollinaire

93240 STAINS

Haut de page